Comment concilier travail et études à l'uB ?

L'uB s'engage à reconnaître la situation des étudiants  salariés © Consoglobe L'uB s'engage à reconnaître la situation des étudiants salariés

Pour faciliter la vie de ses étudiants salariés, l'université leur donne la possibilité de suivre un cursus aménagé. Découvrez les conditions pour en bénéficier.

Qui est concerné ?

Cas n°1 : les étudiants suivant au moins 10h d'activité salariée par semaine (ou 120 heures par trimestre, justifiant d’un contrat d’un an).

Ce statut correspond à un contrat de travail courant du 1er octobre de l'année d'inscription au 30 septembre de l'année suivante (totalité de l’année universitaire).

Cas n°2 : les étudiants salariés suivant au moins 8h d'activité salariée par semaine.

Cette situation sera reconnue aux étudiants justifiant d’un contrat à durée déterminée de 3 mois minimum ou d’un CDD d’un mois minimum et renouvelable dans le cadre d’un emploi de l’université ou du Crous.

Aménagements généraux proposés 

Cas n°1 : ce statut permet à l'étudiant salarié de bénéficier des mesures suivantes :

  • une dispense du versement de la cotisation sociale étudiante ;
  • un régime spécial d’études proposé pour chaque formation et décrit dans chaque filière, après avis du CEVU et vote au CA dans le cadre de la procédure d’approbation des modalités de contrôle de connaissances.

Cas n°2 : cette situation d'étudiant salarié offre, dans la mesure du possible, un aménagement horaire des enseignements.

Pour connaître précisément toutes les possibilités d'aménagements d'études selon chaque statut, consulter le document relatif aux modalités du régime spécial d'études des étudiants salariés.

ATTENTION ! Il existe aussi des situations particulières (étudiants dont la situation se trouvera modifiée en cours de semestre par exemple). Dans tous les cas, il appartient à chaque étudiant de se renseigner auprès de sa scolarité pour connaître les possibilités d'aménagements que lui offre son statut.