Logo
Imprimer cette page

Lutte contre le plagiat : l’uB se dote de Compilatio

Lutte contre le plagiat : l’uB se dote de Compilatio Lutte contre le plagiat : l’uB se dote de Compilatio

L'uB se dote de Compilatio®, logiciel d'aide à la détection de plagiat. Alain Tabard, Vice-président délégué au campus numérique, aux systèmes d'informations et aux learning centers, nous présente ce dispositif.

Qu'est-ce que Compilatio® ?
Compilatio est une solution créée par une société française il y a plus de 10 ans. Depuis cette année, l'université paye un abonnement annuel, signé pour 3 ans, avec une licence Site : toute personne sur le campus, personnels comme étudiants, dispose d'un accès à ce logiciel.

Il se compose de deux modules : Magister pour les personnels et Studium pour les étudiants. Magister fonctionne directement via le système d'authentification de l'uB. Il suffit de s'authentifier sur l'ENT puis de cliquer le lien « Anti-plagiat Compilatio® » dans la rubrique « Pédagogie numérique ».

Pour le module Studium, c'est un peu différent. En effet, les étudiants doivent d'abord créer un compte sur l'interface Compilatio® en utilisant leur adresse mail valide qui est sous la forme prenom_nom@etu.u-bourgogne.fr.

L'algorithme d'analyse est rigoureusement le même pour l'un et pour l'autre. Studium est simplement une version « light » de la version Magister. Le rapport d'analyse est plus simple et les étudiants ont un nombre de crédits qui limite leur analyse à une cinquantaine de pages. Ce compteur est remis à zéro chaque année et ils peuvent, s'ils le souhaitent, racheter des crédits auprès de Compilatio.

En mettant en place cette solution, notre but n'est pas que l'étudiant travaille tout seul, mais avec ses enseignants. L'outil est là pour apporter une aide. Il ne s'agit pas d'une arme absolue contre le copier-coller. Le résultat obtenu devra être critiqué par l'enseignant et son étudiant.

La sensibilisation au plagiat est le maître-mot de cette démarche. Que l'on soit enseignant, chercheur ou étudiant, nous utilisons de plus en plus internet et cela pose forcément quelques questions : comment réutiliser nos sources ? Peut-on les modifier ?

Etait-ce un besoin exprimé par les enseignants ?
Oui. D'ailleurs, ce type de logiciel est déjà utilisé depuis quelque temps dans certaines UFR (Unités de Formation et de Recherche). Quelques équipes pédagogiques avaient choisi de s'équiper de cet outil de leur côté, au niveau licence, master et doctorat.

Reste que, comme je l'ai dit, la sensibilisation au plagiat est l'aspect le plus important. Une charte est actuellement discutée et va prochainement être mise en place. Il s'agira d'informer chacun des bonnes pratiques en termes de copier-coller.

Concrètement, comment éviter le plagiat ?
D'abord, il faut bien citer ses sources. C'est une question d'honnêteté intellectuelle. Ensuite, il faut savoir que l'on n'a pas forcément le droit de tout utiliser. Il est généralement possible de réutiliser un élément (texte comme média) qui ne nous appartient pas, du moment que l'on respecte le droit d'auteur en termes de citation (longueur des extraits, indication de la source). L'auteur a d'ailleurs un grand rôle à jouer dans la sensibilisation. Il a pour devoir de préciser ses règles de reproduction en précisant sous quelle licence il publie.

Des formations sont-elles prévues ?
Plusieurs types de formations vont être proposés. Pour les enseignants, il existe une formation par le CIPE (Centre d'Innovation Pédagogique et d'Evaluation) qui vise à faire réfléchir aux problématiques de plagiat et de droits d'auteur. Et puis, parallèlement à la mise en place du pédago-lab, une formation est organisée le 28 mai 2015, de 14h30 à 16h30. Elle se déroulera sous forme d'ateliers et d'échanges, toujours avec cette enveloppe de sensibilisation. Cela sera bien sûr ciblé sur l'outil Compilatio.

Outre l'interface directe avec l'outil, un module s'insère dans la plate-forme d'enseignement Moodle (Plubel) et permet, dans un cours, d'analyser automatiquement les devoirs déposés par l'ensemble de la classe. Les rapports obtenus sont bien sûr consultables par les enseignants et les étudiants.

Des formations sont-elles organisées pour les étudiants ?
Certains enseignants ont déjà mis en place ce type de sensibilisation, essentiellement au niveau Master. En sciences et techniques, certains étudiants passent quelques heures sur ces problématiques.

Dans toute publication scientifique, et la science avance de cette manière, on s'appuie sur des travaux existants, on les interprète, on extrait des idées nouvelles et on publie les résultats. Il faut donc connaître les règles.

Les bibliothèques vont aussi prochainement proposer des formations assez larges, dès le niveau licence.

L'internet induit une vraie révolution, et l'uB souhaite accompagner personnels et étudiants dans une meilleure utilisation des sources et contenus disponibles.

Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.