Anne Pouillot, ancienne du Master Plantes, productions, biotechnologies

Entretien avec Anne Pouillot, ancienne étudiante du Master Plantes, productions et biotechnologies (aujourd'hui le master Biologie intégrative des interactions plante microbe environnement) en 2006. Depuis janvier 2009, elle est directrice Recherche & Nouveaux Produits au sein de l’entreprise Alchimie Forever à Genève.

Pourquoi avoir choisi ce parcours ?

Je voulais m’engager dans la voie professionnelle plutôt que dans la recherche. Comme je voulais travailler dans le domaine du bien-être et en particulier de la cosmétique naturelle, je me suis orientée vers ce master. C’était une manière d’entrer rapidement dans la vie active grâce à un stage de 6 mois.

Quel est votre emploi actuel ?

Je travaille en tant que directrice recherche et nouveaux produits dans une entreprise suisse de cosmétiques. Mes fonctions consistent en la conception de nouveaux produits. Il s’agit également de la gestion des laboratoires, de la commande et du suivi des matières premières et des produits finis. C’est aussi le suivi de la réglementation européenne et américaine ou encore la préparation des dossiers cosmétiques pour les autres pays. Je continue en parallèle mes recherches scientifiques en tant que auteur des articles et intervenante à l’Université de Bourgogne.

Comment avez-vous fait pour trouver cet emploi ?

Je voulais faire mon stage dans une petite entreprise pour comprendre ce que l’on pouvait faire dans le secteur des cosmétiques. Je suis tombée par hasard sur un article dans un magazine féminin sur les marques de cosmétique qui montaient. J’ai cherché sur internet des précisions et j’ai envoyé une candidature spontanée. 3 jours après, j’avais un entretien après lequel j’ai été acceptée en stage de 7 mois. Un mois et demi plus tard, je savais que j’allais être engagée en CDI.

Qu’est-ce qui vous passionne dans le métier que vous exercez ?

L’univers de la cosmétique et du bien-être m’intéressent. J’aime avoir des responsabilités, faire preuve de créativité, et rédiger des articles scientifiques reconnus.

Quel (s) conseil (s) donneriez-vous aux jeunes pour leurs démarches d’insertion ?

Les étudiants doivent multiplier les expériences professionnelles tout au long de leur cursus. Les loisirs mentionnés dans le CV peuvent être aussi importants afin de se valoriser. Enfin, il ne faut pas hésiter à soumettre les candidatures spontanées, les réponses à des offres d’emploi et de stage… J’avais envoyé plus d’une cinquantaine de candidatures pour avoir mon stage de fin de Master 2 !

 
[Propos recueillis par Irina Korneeva et Romain Lamouche Master euromédias]