Eric Bernet, ancien du Master Recherche Éducation-Formation

Eric Bernet est un ancien de l'université de Bourgogne, aujourd'hui chef d'entreprise qui a débuté sa carrière étudiante en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) au centre universitaire Condorcet (Le Creusot – 71). Voici son témoignage.

Suite à l’obtention du DEUG, j’ai choisi la filière Entraînement Management Sportif (EMS) de l’UFR STAPS de Dijon.
Au cours de la maîtrise, j’ai réalisé un mémoire sur l’insertion professionnelle des sortants de la filière EMS.
L’intérêt suscité par cette thématique et par les questions d’éducation plus généralement (j’étais déjà maître d’internat en collège …) m’ont alors incité à m’inscrire en master 2 Recherche Éducation/Formation avec comme équipe d’accueil l’Institut de Recherche sur l’Éducation (IREDU).
J’ai alors réalisé un travail sur l’effet des antennes universitaires sur les parcours étudiants en prenant le cas du centre universitaire Condorcet.
Celui-ci a été primé par le concours national de l’Observatoire de la Vie Étudiante.
J’ajouterai que je suis très fier d’avoir réalisé ces deux cursus pluridisciplinaires, ils m’ont apporté une grande culture générale ainsi qu’un panel varié de compétences !

Quel emploi occupez-vous actuellement ?

Suite à diverses expériences dans les secteurs de l’enseignement supérieur et de la formation et à une volonté d’entreprendre, je viens de créer mon cabinet d’études (Saône Évaluation) spécialisé sur l’évaluation des phénomènes éducatifs.
L’offre de service comprend le suivi de l’insertion professionnelle des diplômés, l’évaluation des enseignements par les étudiants, des études d’opportunité pour la création de nouvelle(s) filière(s), l’évaluation des actions de communication et/ou de recrutement type Journée Portes Ouvertes, …
Ces offres s’adressent aux différents établissements d’enseignement supérieur et de formation. Bien sûr, une institution telle que l’Université de Bourgogne réalise une bonne partie de ces études en interne mais tous les établissements n’ont pas la masse critique pour avoir des cellules spécialisées et/ou n’ont pas la même organisation.
Je mets également mes compétences au service des villes moyennes qui s’intéressent à l’enseignement supérieur et à la recherche (il s’agit de mon sujet de recherche initial) et des entreprises et des administrations au niveau de l’évaluation des plans de formations continues.
J’ajouterai que cette offre n’est pas figée puisque, d’une part, je suis actuellement en couveuse d’entreprise pour tester grandeur nature mon activité et, d’autre part, il est primordial dans mon métier de s’adapter aux besoins et aux problématiques des potentiels clients.

Quelles sont les démarches ou les techniques importantes à connaître pour réussir sa recherche d’emploi à votre avis ? De quels outils vous êtes vous aidé ?

Tout d’abord, il est nécessaire de maîtriser les techniques relatives à l’élaboration d’un bon curriculum vitae et d’une bonne lettre de motivation. Beaucoup d’ateliers existent maintenant pour épauler les jeunes diplômés dans ces exercices !
Pour moi, l’épreuve la plus importante est l’entretien d’embauche et plus encore sa préparation. La première phase (présentation personnelle et motivations pour le poste)  est délimitée et peu anxiogène. Par contre, la deuxième phase relative à l’échange avec le jury est beaucoup plus complexe et chronophage à préparer, tellement de sujets peuvent y être abordés ! J’essayais toujours de prendre un maximum d’informations (recherche web, téléphone, …) sur la structure employeuse afin de m’y préparer.

Quels sont les éléments de votre parcours que vous avez le plus valorisés dans vos candidatures (formation, stages, expériences, activités personnelles, etc) ? Pourquoi ?

M’étant éloigné du domaine sportif, j’ai plus valorisé mon master 2 ainsi que mon mémoire primé par l’OVE. Ceux-ci ont été déterminants pour intégrer l’IUFM d’Alsace, ma première véritable expérience professionnelle.
Puis, suite aux deux années passées à Strasbourg, les choses sont devenues plus simples pour mon évolution professionnelle mais aussi plus ciblées grâce à mon expérience ainsi qu’aux compétences acquises dans un environnement spécifique (enseignement supérieur / formation). J’étais alors reconnu comme expérimenté et compétent dans cet environnement mais par contre trop spécialisé pour pouvoir être recruté dans d’autres secteurs. C'est ainsi que je me suis dirigé vers la création d'activité.

Quelles sont les principales compétences (techniques/humaines) qu’il faut avoir à votre avis pour ce travail ?

Être chef d’entreprise nécessite un panel de compétences très large.
Tout d’abord, l’aspect "métier", il convient de connaître parfaitement les thématiques abordées en tant que consultant, avoir de solides capacités rédactionnelles et d’analyse, maîtriser les techniques d’enquête et les logiciels statistiques, …
L’aspect "chef d’entreprise" est encore plus vaste : en une semaine, vous passez de l’administration à la négociation de mission, de la comptabilité au management d’une équipe.
C’est cette diversité qui me plaît ! J’ai toujours apprécié les postes polyvalents en tant que salarié et je souhaite retrouver cela en tant qu’indépendant.