Etudier la musicologie à Nicosie : témoignages de Carlyne et de Julia

Université de Nicosie Université de Nicosie - Creative Commons Université de Nicosie

Carlyne et Julia partent 5 mois à l'Université de Nicosie. Les deux étudiantes de L3 Musicologie de l'uB racontent leur séjour.

ACTU CHYPRE Musicologie 2014Carlyne à la basse et Julia au piano se souviennent de leur arrivée : « Il faisait pas loin de 40° ! C'était l'île mystérieuse, même le soleil semblait différent. »

Les musiciennes entendent parler du programme d'échange universitaire Erasmus en L2. Dans leur domaine, 4 pays au choix : Allemagne, Chypre, Italie et Roumanie.
« Erasmus semblait une bonne idée pour améliorer mon anglais et seule l'Université de Nicosie propose des cours dans cette langue. J'ai donc choisi Chypre, certes par défaut mais au final j'étais ravie », témoigne Carlyne.

Un départ précipité

Après le choix de la destination, les demandes d'échange erasmus, de bourses et de logement sont à traiter rapidement. « Il faut s'y prendre tôt et être très organisé », conseille Carlyne.
Les deux amies avouent s'y être affairées tard et préféraient ne pas loger dans les résidences CROUS pour s'acculturer au maximum. « Après un mois en couchsurfing (dormir chez l'habitant), on a trouvé une colocation avec un Chypriote. On a rencontré ses amis et passé d'excellentes soirées avec eux. Les Nicosiens sont chaleureux et ont le contact facile. »

Les cours à l'Université de Nicosie

ACTU CHYPRE 2014Le premier mois, une association de l'université prend en charge tous les nouveaux inscrits (Chypriotes et Etrangers). Tous les matins, du lundi au jeudi, des cours de remise à niveau d'anglais sont donnés. L'après-midi est libre pour découvrir la ville. « Les vendredis, c'était sorties à la montagne ou à la plage », confie Julia.

En octobre, les vrais cours commencent : « Avec juste 19h d'enseignements par semaine, organiser son temps de travail entre instrument et cours est plus facile qu'en France », selon Carlyne. « En France, la partie théorique est importante. On peut très bien faire musicologie sans jouer d'un instrument. Il faut aller au conservatoire pour jouer. A Chypre, les cours proposent un mélange des deux mais la pratique est payante et très chère (environ 500 €/mois). Du coup, on a trouvé la parade en suivant le cours de création de groupe de musique, moi en classique et Carlyne en jazz », poursuit Julia.

La valeur du temps

« Les transports en commun n'ont rien à voir avec la France. A Chypre, le bus peut avoir 2h de retard ou ne jamais passer ! » Carlyne et Julia en rient encore : « le premier jour, on a mis 4h pour rentrer chez nous. Le bus ne passait pas et on attendait du mauvais côté. »
« On avait peur d'arriver en retard. Mais en fait les professeurs ne disent rien » ajoute Carlyne. Ce qui était une préoccupation pour les étudiantes est devenu un nouveau rythme de vie. Pas stressés, les chypriotes prennent la vie côté zen.

Plus d'informations

PRI petit logo erasmus  Le programme Erasmus+ est cofinancé par l'Union européenne.