x

Université de Bourgogne

Guide numérique sur le Campus

Puis-je vous aider ?

Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

INTERVIEW – Framatome

Tags : Industrie interview

L’Université de Bourgogne part à la rencontre de Hélène DIBANGO, Responsable des Ressources Humaines pour FRAMATOME à Chalon-sur-Saône.

Que fait votre entreprise ?

Framatome est un chaudiériste nucléaire dont le savoir-faire va porter sur la fourniture d’équipements de services et de combustibles pour les centrales nucléaires existantes. Il a pour objectif de garantir des niveaux de sureté et de performances élevés. Organisés en Business Unit (BU), nous intervenons pour le compte des Centres Nucléaires de Production d’Electricité (CNPE).

En Bourgogne-Franche-Comté, notre BU s’appelle Base Installée  et réalise la maintenance des réacteurs nucléaires existants et propose aussi des services d’ingénierie. Globalement, nous proposons des solutions et technologies innovantes qui vont contribuer à améliorer la sécurité de la centrale et répondre aux objectifs de nos clients. Nous faisons en sorte que les compétences de nos collaborateurs soient au plus haut niveau pour garantir leur engagement dans un environnement de travail exigent et pour lequel nous devons garantir la sécurité des populations.

Quelle est son actualité, ses projets ?

Le groupe Framatome a obtenu une reconnaissance sur son travail d’articulation entre la stratégie business et la gestion des ressources humaines : la certification Top Employeur. Nous avons créé un centre excellence en robotique proposant une offre de robots au service de nos activités de maintenance, de fabrication et d’ingénierie. Ce centre renforce la visibilité de nos offres et fait de Framatome un interlocuteur privilégié. Nous avons également créé un centre de calcul en Bourgogne pour répondre aux enjeux de développement, consolider les activités mécaniques et permettre que ses activités soient plus optimisées. On espère que ce pôle amène plus d’attractivité à la région.

Quelle est votre fonction ? Qu’est-ce qui vous motive dans ce que vous faites, vous, dans votre entreprise ?

Je m’appelle Hélène DIBANGO. Je suis responsable RH pour intercontrôle (PME spécialisée dans le contrôle non destructif et filiale de Framatome) dans lequel j’ai un rôle orienté sur le recrutement, l’accueil et l’accompagnement du salarié. Au sein de la BU Base Installée, je représente la fonction RH et je suis porte-parole de nos actions. C’est dans ce cadre que j’ai été sollicité pour le forum des Métiers de l’Industrie de l’Université de Bourgogne.
Ce que me motive c’est de participer à un projet collectif qui va porter sur les compétences : les trouver, les retenir et les faire évoluer. Ce qui me plait c’est qu’on va tous dans le même sens, on a un même objectif qu’on va décliner en fonction de nos expertises.

Votre entreprise recrute-t-elle actuellement ? Quels sont les profils qui l’intéressent ou peuvent l’intéresser plus tard ?

Oui, nous avons un projet de recrutement de profils de jeunes diplômés (bac +2 et 3) sur un nouveau métier « intervenant réacteur instrument du cœur » qui contribue à la protection et la sureté du réacteur nucléaire. Il est spécifique et indispensable pour nos métiers de maintenance. On recherche des profils « mécanique » pour des postes d’ingénieurs en conduite d’essai. Mais aussi des responsables d’intervention issus de formations d’ingénieurs techniques généralistes et pluridisciplinaires avec pour prérequis une appétence pour le déplacement. De façon continue, on recrute au sein de Base Installée des alternants et plus spécifiquement des alternants « techniciens d’intervention sur sites nucléaires » d’une durée de 12 mois et sanctionnées d’un Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie (CQPM). Ce dernier donne lieu à une reconnaissance de qualification de chargé de travaux dans le milieu nucléaire.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui voudrait postuler dans votre entreprise pour un stage, une alternance, un emploi ?

Pour postuler chez nous, le candidat doit préparer en amont sa candidature. Il doit avoir réfléchi à la formation qu’il voudrait faire à l’issue de son cursus d’étudiant et ne pas avoir de réticences à travailler dans le nucléaire. Il doit s’intéresser à notre secteur d’activité, sa future équipe et poser des questions. La santé est un point important car une fois que l’on épouse cette filière, on a des habilitations sur la sureté, la sécurité et la radioprotection. De plus, un intérêt pour les déplacements fait partie des prérequis. On attend aussi un CV de qualité avec des hobbies pertinents et une lettre de motivation personnalisée. Il peut être intéressant de se créer un profil LinkedIn.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui voudrait travailler dans votre secteur professionnel ?

Un étudiant curieux, rigoureux, appréciant le travail en équipe, attiré par l’environnement technique, ouvert sur la transmission du savoir-faire… ce sont autant de clés pour garantir la compatibilité avec notre secteur. Avoir une capacité de rédaction et de synthèse est un plus.

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:
[kc_row use_container="yes" _id="247406"][kc_column width="12/12" video_mute="no" _id="159074"][kc_single_image image_size="full" _id="43546" image_source="media_library"][kc_column_text _id="594995"]

L'Université de Bourgogne part à la rencontre de Hélène DIBANGO, Responsable des Ressources Humaines pour FRAMATOME à Chalon-sur-Saône.

[/kc_column_text][kc_column_text _id="53297"]

Que fait votre entreprise ?

Framatome est un chaudiériste nucléaire dont le savoir-faire va porter sur la fourniture d’équipements de services et de combustibles pour les centrales nucléaires existantes. Il a pour objectif de garantir des niveaux de sureté et de performances élevés. Organisés en Business Unit (BU), nous intervenons pour le compte des Centres Nucléaires de Production d’Electricité (CNPE).

En Bourgogne-Franche-Comté, notre BU s’appelle Base Installée  et réalise la maintenance des réacteurs nucléaires existants et propose aussi des services d’ingénierie. Globalement, nous proposons des solutions et technologies innovantes qui vont contribuer à améliorer la sécurité de la centrale et répondre aux objectifs de nos clients. Nous faisons en sorte que les compétences de nos collaborateurs soient au plus haut niveau pour garantir leur engagement dans un environnement de travail exigent et pour lequel nous devons garantir la sécurité des populations.

Quelle est son actualité, ses projets ?

Le groupe Framatome a obtenu une reconnaissance sur son travail d’articulation entre la stratégie business et la gestion des ressources humaines : la certification Top Employeur. Nous avons créé un centre excellence en robotique proposant une offre de robots au service de nos activités de maintenance, de fabrication et d’ingénierie. Ce centre renforce la visibilité de nos offres et fait de Framatome un interlocuteur privilégié. Nous avons également créé un centre de calcul en Bourgogne pour répondre aux enjeux de développement, consolider les activités mécaniques et permettre que ses activités soient plus optimisées. On espère que ce pôle amène plus d’attractivité à la région.

Quelle est votre fonction ? Qu'est-ce qui vous motive dans ce que vous faites, vous, dans votre entreprise ?

Je m’appelle Hélène DIBANGO. Je suis responsable RH pour intercontrôle (PME spécialisée dans le contrôle non destructif et filiale de Framatome) dans lequel j’ai un rôle orienté sur le recrutement, l’accueil et l’accompagnement du salarié. Au sein de la BU Base Installée, je représente la fonction RH et je suis porte-parole de nos actions. C’est dans ce cadre que j’ai été sollicité pour le forum des Métiers de l’Industrie de l’Université de Bourgogne.
Ce que me motive c’est de participer à un projet collectif qui va porter sur les compétences : les trouver, les retenir et les faire évoluer. Ce qui me plait c’est qu’on va tous dans le même sens, on a un même objectif qu’on va décliner en fonction de nos expertises.

Votre entreprise recrute-t-elle actuellement ? Quels sont les profils qui l'intéressent ou peuvent l'intéresser plus tard ?

Oui, nous avons un projet de recrutement de profils de jeunes diplômés (bac +2 et 3) sur un nouveau métier « intervenant réacteur instrument du cœur » qui contribue à la protection et la sureté du réacteur nucléaire. Il est spécifique et indispensable pour nos métiers de maintenance. On recherche des profils « mécanique » pour des postes d’ingénieurs en conduite d’essai. Mais aussi des responsables d’intervention issus de formations d’ingénieurs techniques généralistes et pluridisciplinaires avec pour prérequis une appétence pour le déplacement. De façon continue, on recrute au sein de Base Installée des alternants et plus spécifiquement des alternants « techniciens d’intervention sur sites nucléaires » d’une durée de 12 mois et sanctionnées d’un Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie (CQPM). Ce dernier donne lieu à une reconnaissance de qualification de chargé de travaux dans le milieu nucléaire.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui voudrait postuler dans votre entreprise pour un stage, une alternance, un emploi ?

Pour postuler chez nous, le candidat doit préparer en amont sa candidature. Il doit avoir réfléchi à la formation qu’il voudrait faire à l’issue de son cursus d’étudiant et ne pas avoir de réticences à travailler dans le nucléaire. Il doit s’intéresser à notre secteur d’activité, sa future équipe et poser des questions. La santé est un point important car une fois que l’on épouse cette filière, on a des habilitations sur la sureté, la sécurité et la radioprotection. De plus, un intérêt pour les déplacements fait partie des prérequis. On attend aussi un CV de qualité avec des hobbies pertinents et une lettre de motivation personnalisée. Il peut être intéressant de se créer un profil LinkedIn.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui voudrait travailler dans votre secteur professionnel ?

Un étudiant curieux, rigoureux, appréciant le travail en équipe, attiré par l’environnement technique, ouvert sur la transmission du savoir-faire... ce sont autant de clés pour garantir la compatibilité avec notre secteur. Avoir une capacité de rédaction et de synthèse est un plus.

[/kc_column_text][/kc_column][/kc_row]
extrait:
lien_externe:

Log In

Create an account