x

Université de Bourgogne

Guide numérique sur le Campus

Puis-je vous aider ?

Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

INTERVIEW – Nuclear Valley

Tags : Industrie interview

Aujourd’hui, 2500 entreprises travaillent dans la filière nucléaire, soit 22 000 personnes. L’université de Bourgogne part à la rencontre de Jean-Luc Allouche, Responsable développement de Nuclear Valley situé à Lyon.

Pouvez-vous nous présenter le pôle Nuclear Valley ? Comment est-il organisé ? Quels sont ses projets ?

Nuclear Valley est un pôle de compétitivité* reconnu par l’Etat qui accompagne les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Petites et Moyennes Industries (PMI) en facilitant leurs projets de Recherche et le Développement (R&D) et en favorisant l’Innovation. Nous labellisons des projets qui se positionnent autour de grands domaines d’activités stratégiques. Ces derniers couvrent toute la chaîne de valeurs de l’activité nucléaire. Une fois validés par le conseil scientifique (pertinence technique et scientifique) puis par le comité de labellisation (viabilité économique), ces projets sont envoyés vers des guichets de financements d’entreprises pour l’obtention de subventions. Notre taux de réussite est supérieur à 50% soit plus d’une chance sur deux d’obtenir des financements. Nous valorisons également les « compétence-formation-emploi » et « les relations académiques », comme avec l’université de Bourgogne par exemple : nous labellisons également un certain nombre de formations permettant ainsi d’avoir une meilleure visibilité de ces dernières.

Quelle est votre fonction ? Qu’est-ce qui vous motive dans ces activités ?

Je suis arrivé dans la filière du nucléaire traditionnel en tant que Responsable développement de NuclearValley.  Mon rôle au sein du pôle est très large et éclectique : je touche à tout au niveau sectoriel et je suis partout au niveau géographique. Je développe les relations entreprises et les actions autour de formations telles que « Projet Atome Campus ». Ce guichet répond aux besoins emplois et formations de la filière nucléaire. Il a vocation de fédérer les grands acteurs du nucléaire dans les régions Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes.

Quels conseils donneriez-vous à un.e étudiant.e/alternant.e qui voudrait postuler chez Nuclear Valley ?

Pour intégrer notre pôle ce qui compte c’est la curiosité, l’envie de se dépasser et d’aller de l’avant. Pour des alternants, nous recherchons des jeunes gens issus d’un cursus technique [DUT Génie Industriel et Maintenance, Licence professionnelle Maintenance et Technologie : Contrôle Industriel parcours contrôle non destructif, NDLR] mais le savoir-être reste important. Pour des recrutements plus techniques comme les suivis de projets, nous attendrons surtout la définition de poste.

Le pôle Nuclear Valley recrute-t-il actuellement ? Quels sont les profils recherchés ?

La filière du nucléaire est très demandeuse d’emplois. Tout ce qui relève des sciences de l’ingénieur intéresse la filière [Master physique : procédés, contrôles, matériaux métalliques : industrie du nucléaire, Master qualité, environnement et sécurité dans l’industrie et les services, NDLR]. Dans le cadre du plan France Relance, Nuclear Valley va bientôt recruter des ingénieurs spécialisés dans un certain nombre de domaines sur des contrats CDI de projet : les profils visés vont du bac+4/5 et  M+1/2 en alternance à cadres. Surveillez leurs offres sur leurs réseaux (LinkedIn, APEC…).

Pôle de compétitivité* = groupement de PME/PMI/laboratoires… sur un territoire spécifique avec une thématique précise

La filière du nucléaire vous intéresse ? Quelques ressources :

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:
[kc_row use_container="yes" _id="345471"][kc_column width="12/12" video_mute="no" _id="986009"][kc_single_image image_size="full" _id="612944" image_source="media_library" image="35366"][kc_column_text _id="535895"]

Aujourd’hui, 2500 entreprises travaillent dans la filière nucléaire, soit 22 000 personnes. L’université de Bourgogne part à la rencontre de Jean-Luc Allouche, Responsable développement de Nuclear Valley situé à Lyon.

[/kc_column_text][kc_column_text _id="353064"]

Pouvez-vous nous présenter le pôle Nuclear Valley ? Comment est-il organisé ? Quels sont ses projets ?

Nuclear Valley est un pôle de compétitivité* reconnu par l’Etat qui accompagne les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Petites et Moyennes Industries (PMI) en facilitant leurs projets de Recherche et le Développement (R&D) et en favorisant l’Innovation. Nous labellisons des projets qui se positionnent autour de grands domaines d’activités stratégiques. Ces derniers couvrent toute la chaîne de valeurs de l’activité nucléaire. Une fois validés par le conseil scientifique (pertinence technique et scientifique) puis par le comité de labellisation (viabilité économique), ces projets sont envoyés vers des guichets de financements d’entreprises pour l’obtention de subventions. Notre taux de réussite est supérieur à 50% soit plus d’une chance sur deux d’obtenir des financements. Nous valorisons également les « compétence-formation-emploi » et « les relations académiques », comme avec l’université de Bourgogne par exemple : nous labellisons également un certain nombre de formations permettant ainsi d’avoir une meilleure visibilité de ces dernières.

Quelle est votre fonction ? Qu'est-ce qui vous motive dans ces activités ?

Je suis arrivé dans la filière du nucléaire traditionnel en tant que Responsable développement de NuclearValley.  Mon rôle au sein du pôle est très large et éclectique : je touche à tout au niveau sectoriel et je suis partout au niveau géographique. Je développe les relations entreprises et les actions autour de formations telles que « Projet Atome Campus ». Ce guichet répond aux besoins emplois et formations de la filière nucléaire. Il a vocation de fédérer les grands acteurs du nucléaire dans les régions Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes.

Quels conseils donneriez-vous à un.e étudiant.e/alternant.e qui voudrait postuler chez Nuclear Valley ?

Pour intégrer notre pôle ce qui compte c’est la curiosité, l’envie de se dépasser et d’aller de l’avant. Pour des alternants, nous recherchons des jeunes gens issus d’un cursus technique [DUT Génie Industriel et Maintenance, Licence professionnelle Maintenance et Technologie : Contrôle Industriel parcours contrôle non destructif, NDLR] mais le savoir-être reste important. Pour des recrutements plus techniques comme les suivis de projets, nous attendrons surtout la définition de poste.

Le pôle Nuclear Valley recrute-t-il actuellement ? Quels sont les profils recherchés ?

La filière du nucléaire est très demandeuse d’emplois. Tout ce qui relève des sciences de l’ingénieur intéresse la filière [Master physique : procédés, contrôles, matériaux métalliques : industrie du nucléaire, Master qualité, environnement et sécurité dans l’industrie et les services, NDLR]. Dans le cadre du plan France Relance, Nuclear Valley va bientôt recruter des ingénieurs spécialisés dans un certain nombre de domaines sur des contrats CDI de projet : les profils visés vont du bac+4/5 et  M+1/2 en alternance à cadres. Surveillez leurs offres sur leurs réseaux (LinkedIn, APEC…).

Pôle de compétitivité* = groupement de PME/PMI/laboratoires… sur un territoire spécifique avec une thématique précise

[/kc_column_text][kc_column_text _id="311239" class="sombre"]

La filière du nucléaire vous intéresse ? Quelques ressources :

[/kc_column_text][/kc_column][/kc_row]
extrait:
lien_externe:

Log In

Create an account

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other